10 conseils pour un voyage à Bali

Je reviens d'un séjour de Yoga à Bali de 12 jours. Voici quelques conseils pour préparer votre voyage à Bali et voyager à Bali, que le but de votre voyage soit un circuit de Yoga ou non.

1- Valise

Pour Bali, partez avec une valise pratiquement vide.
  1. On trouve tout à Bali et beaucoup moins cher qu'en France :
    • Vêtements d'été
    • Crème solaire
    • Aloe Vera
    • Anti moustiques
    • Tongues
    • Sparadraps

  2. Vous allez pouvoir ramener plein de beaux souvenirs très bon marché. Demandez à votre famille et à vos amis ce qui leur ferait plaisir avant de partir :
    • Produits locaux et bio :
      • Chocolat cru bio
      • épices bio : cannelle, gingembre, curcuma, vanille, safran, muscade, etc..
      • huiles de coco bio
      • huiles essentielles
      • Encens
    • Vêtements. On trouve même des vêtements très habillés, polo, vestes
    • Cuirs : on trouve des sacs de voyage magnifiques tout en cuir, noirs ou bruns (environ 60 euros). Des sacs à main magnifiques en cuir , des sacs à main en tissus avec un gros travail de broderies multicolores (environ 50 euros) (si vous avez des amies de style Arty elles seront ravies)
    • Vaisselle en bois. Plats, assiettes
    • Artisanat et art : statuettes, masques traditionnels balinais, peintures à l'huile
    Sac de voyage acheté à Bali, Kuta, pour 70 euros

  3. Que mettre dans sa valise alors ?
    • quelques T-Shirts sans manche (débardeurs, marcels), la chaleur rend le T-Shirt à manche insupportable et tout le monde est en t-shirt sans manche
    • quelques shorts (personne ne met de pantalons là bas) et un maillot de bain
    • Des tongues (si vous en avez déjà) et une paire de baskets
    • Les affaires de toilette
    • Une serviette de plage
    • De la pharmacie d'urgence : Doliprane, Ibuprofène, biafine, etc.
En fait, vous pouvez même partir avec un simple sac que vous mettrez en cabine, acheter une valise à Bali et revenir avec la valise bourrée de souvenirs et de cadeaux.

2 - A Bali, payez au maximum en carte de crédit et en roupies indonésiennes.

Quand vous avez passé les douanes à l'aéroport de Denpasar et que vous débouchez sur le Hall d'entrée, là où vous voyez toute une file de personne attendant les passagers, il y a deux machines pour retirer de l'argent. Prenez le montant maximum soit 2 500 000 roupies indonésiennes (environ 155 euros). Attention il y aura à peu près 4 euros de frais sur le retrait. A partir de ce moment là, payez en carte de crédit et en roupies indonésiennes pour limiter les frais liés aux retraits en espèces et les frais de change (c'est votre banque qui fera le change le plus avantageux pour elle et pour vous). Essayez de payer le moins possible en espèces pour limiter les frais. On peut pratiquement tout payer en carte de crédit à Bali, même un simple café.

3 - A Bali, marchandez

Les commerçants vous demanderont au départ au moins 4 à 3 fois le prix que vous obtiendrez en marchandant. Si vous n'obtenez pas le prix voulu, dites que vous partez faire un tour et que vous allez réfléchir et revenir. C'est radical.
Certains produits assez chers comme les sacs en cuir font exception. Sur ces produits un 10% est de bon ton et déontologiquement ce n'est pas très décent de demander un gros rabais sur un magnifique sac qui ne vaut que 60 euros.
Quand les prix sont affichés ce n'est pas la peine de marchander.

4 - A Bali, Mini-Mart, Mini-Mart, Mini-Mart !

Ils ont beaucoup plus de produits que les autres
  • Yaourts Elle & Vire (cocorico !)
  • Nescafé. Le seul café soluble sans sucre et sans lait à Bali. Dans toutes les autres supérettes autres que Mini-Mart à Bali tous les cafés solubles ont du lait et du sucre
  • Fromage. Il y a un fromage Australien pas mauvais (Beyo) et parfois du Babybel (re-cocorico!)
Et leurs terminaux de carte de crédit fonctionnent toujours alors que dans les autres supérettes ils sont souvent en panne.

5 - A Bali, prenez le taxi

Les taxis sont très bon marché. Une heure de taxi vous coûtera 6 euros. Pas la peine de prendre des risques inutiles avec un scooter sauf pour une balade tranquille sur des routes peu fréquentées. Chaque année des touristes meurent en scooter sur les routes de Bali.

6 - A Bali, si vous roulez à scooter mettez un casque

Vous verrez plein de monde rouler sans casque, mais de temps en temps la police balinaise se met à verbaliser...

7 - A Bali, levez vous à 5 heures et demi

Le soleil commence à se lever à 5 heures et demi et il fait jour à 6 heures. Les premiers cours de Yoga commencent à 7 heures. Les derniers cours de Yoga sont à 17 h 00. Il est très difficile de trouver un restaurant ouvert après 22 heures 30

8 - A Bali, vous pouvez boire l'eau du robinet si vous la faite bouillir

J'ai fait ça pendant tout le voyage en buvant un nombre considérable de cafés et de thés à Kuta et Ubud et je n'ai jamais été malade de tout le voyage.

9 - A Bali achetez un parapluie, une cape de pluie et de l'anti-moustique dès votre arrivée.

Puis prenez l'habitude de ne jamais sortir sans votre parapluie (pour les petites pluies) votre cape de pluie (pour les orages équatoriaux) et votre anti moustique (c'est dommage d'être dans un café sympa et de commencer à se faire piquer et de s'apercevoir qu'on a encore oublié l'anti moustique)

10 - A Bali prenez un guide de préférence européen.

J'ai eu la chance d'avoir un guide le dernier jour de mon voyage à Ubud. Verena, une allemande qui parle parfaitement bien anglais. Elle m'a fait passer une journée inoubliable :
  • Elle m'a baladé sur son scooter dans des paysages de rizières magnifiques et sur des routes tranquilles me permettant du même coup de les admirer en toute tranquillité sans avoir à me préoccuper de la route et en me donnant plein d'explications intéressantes sur la vie à Bali, les temples, l'agriculture, etc.
  • Elle m'a emmené dans un restaurant incroyable en plein air que peu de monde connaît
  • Elle m'a conseillé sur le menu au restaurant
  • Elle m'a fait visiter des villas isolées dans les rizières pour la prochaine fois où je viendrai
  • Elle m'a montré des studios de Yoga que peu de monde connaît, isolés dans les rizières, avec juste un chapiteau et ouvert sur l'extérieur à 360 °. Dans l'un d'eux, on peut prendre des cours privés sur demande.
Verena Fetsch
guide touristique à Ubud
verena.fetsch.vf@gmail.com

Le restaurant en plein air perdu dans les rizières au dessus d'Ubud où m'a emmené Verena Fetsch.

Ma guide allemande, Verena Fetsch essaie la balançoire de jungle à Ubud, Bali

Paysage de rizières à Bali sur le chemin du retour vers Ubud :



En résumé, rien ne remplace un guide local parce que l'information touristique est très mal distribuée et que même avec un guide papier ça reste compliqué de trouver les endroits. Un guide local et européen comprendra exactement ce qu'il vous faut pour passer des vacances de rêves et s'arrangera pour vous le trouver. Quand en plus il vous véhicule dans les endroits choisis, c'est le rêve.

Comments

Popular posts from this blog

Organisez votre propre retraite de Yoga à Bali

Yoga à Bali - Arrivée à North Kuta