Urdhva Vrikshasana - ऊर्ध्व वृक्षासन



J'ai commencé une série de fiches sur les asanas avec dessins et explications. Voici la première, Urdhva Vrikshasana - ऊर्ध्व वृक्षासन (en fait j'aurais dû commencer par Samasthitiḥ) puisque je vais d'abord faire les asanas de la salutation au soleil du style Ashtanga, puis les asanas des half primary series et que si Urdhva Vrikshasana est le premier mouvement de la salutation, la base, le point de départ, reste quand même Samasthitiḥ.

Ce travail me permet d'apprendre tranquillement à lire et à écrire le sanscrit, de réviser mes postures en sachant ce qu'il faut faire et ne pas faire et d'apprendre les variantes de ces postures avec leurs autres noms dans d'autres styles que l'Ashtanga. J'en profite aussi pour dessiner et parfaire mes connaissances en anatomie artistique.
De plus, je m'aperçois que :
  • Si on trouve facilement des informations an anglais sur ces postures, comme, par exemple, des pages de Wikipedia très complètes, il est beaucoup plus difficile d'en trouver en français
  • Les pages de Wikipédia quoique très bien documentées, mélangent les informations, il y a beaucoup de redondances, bref, j'avais envie de reprendre les informations trouvées ça et là et de faire des fiches plus synthétiques. Construire un système de fiche avec un ordonnancement clair des informations, un fil directeur.
Voici donc la fiche traduite de Wikipedia et remaniée :

Asthanga :

En Ashtanga Yoga, c'est le premier asana de la salutation au soleil de type A (Surya Namaskara)

Drishti

En yoga, le dṛṣṭi correspond à la direction du regard Le dṛṣṭi pour Ūrdhva Vṛkṣāsana est Aṅguṣṭhamadhye dṛṣṭi (pouces).

Bandhas

Mūla Bandha and Uḍḍiyāna Bandha are active. As the head is raised, the Jālandhara bandha is not engaged.

Variantes :

Tadasana

Dans certain cas cet asana peut aussi être nommé Tadasana (c'est à dire"pose de la montagne"), en fonction du style de yoga du pratiquant et de l'école dont il dépend.

Urdhva Hastasana

Ūrdhva Hāstāsana (appelé aussi "pose des mains vers le haut" ou "salut vers le haut") est une posture similaire où les mains ne se touchent pas et où le regard est porté en avant. Elle peut aussi être faite avec les pouces entrecroisés. Pour cette variante, une ceinture peut être utilisée pour améliorer l'étirement. On fait une boucle d'environ la largeur des épaules (ou légèrement moins) dans laquelle on passe les deux bras, et les bras se lèvent en poussant vers l'extérieur sur la ceinture. La pression avec les bras commence quand ils sont à la hauteur des épaules, puis les épaules sont «relâchées» et ramenées vers le bas, pour retrouver leur position de départ, avant de lever compètement les bras au-dessus de la tête pour obtenir l'asana complet. Ceci est généralement effectué avec les mains écartées, car la pression exercée par les bras est vers l'extérieur. Cette technique peut être particulièrement utile pour les inversions avec les bras tendus.

Vinyasa Krama Yoga

En Vinyasa Krama Yoga, Tāḍāsana est exécuté sur les orteils avec les bras levés, et est similaire à Ūrdhva Vṛkṣāsana, sauf que le regard n'est pas vers le haut et que les mains s'emboîtent. Divers vinyasas en posture debout du Vinyasa Krama Yoga comprennent également la position debout avec les pieds à plat, les bras levés et les doigts imbriqués (Urdhva Baddhanguliyasana).

Avec inclinaison vers l'arrière

Dans certains styles de yoga se pencher vers l'arrière peut être considéré comme une variation de Ūrdhva Vṛkṣāsana et être utilisé dans la salutation au soleil (Surya Namaskara).

Points clés

Comme pour la plupart des asanas, en entrant dans Ūrdhva Vṛkṣāsana, les parties du corps les plus distales sont positionnées en premier, puis, on ajuste progressivement les parties internes en mettant les parties proximales du corps en place en dernier.
Étant donné que Ūrdhva Vṛkṣāsana utilise le samasthitiḥ comme base, beaucoup de points clés sont similaires.

Points clés en commun avec Samasthitiḥ :


  • Les pieds sont normalement joints, mais s'ils sont disjoints, les talons et les gros orteils sont dans une ligne pointant vers l'avant.
  • Les pieds sont étirés de toute leur longueur sur le sol, y compris les métatarses et chaque orteil individuel.
  • Les pieds "écrasent" principalement les trois points qui constituent les trois arcades du pied: la tubérosité calcanéenne (talon), la base du premier métatarsien (articulation du gros orteil) et la base du cinquième métatarsien (articulation du petit orteil).
  • Le poids n'est pas placé sur le bord intérieur des pieds (ce qui affecterait négativement la posture dans tout le corps.)
  • Les genoux sont tendus (un des effets est la montée de la rotule) et tournées vers l'avant.
  • Ecraser les points de contacts des pieds avec le sol, et activer les muscles pour séparer la plante des pieds (qui ne peuvent pas bouger à cause du contact avec le tapis), peut aider à faire tourner les fémurs vers l'intérieur et garder les rotules vers l'avant.
  • Les hanches et les fesses (muscles du haut de la cuisse) sont contractées (vers le haut).
  • Le poids est réparti uniformément entre les talons et les orteils, le bassin étant centré et le corps aligné.
  • Le bassin est centré lorsque les tendons qui relient les muscles du sartorius et du muscle droit antérieur au bassin sont à mi-chemin entre la traction et le relâchement.
  • Le poids est réparti uniformément entre les deux hanches (également entre les deux jambes / pieds).
  • Le bassin présente une inclinaison neutre (ni inclinée vers l'avant ni vers l'arrière). Habituellement, cela signifie que la symphyse pubienne et l'épine iliaque antéro-supérieure (ASIS) sont dans un plan vertical, ni l'une plus haute que l'autre.
  • Il y a une courbe modérée du bas du dos vers l'intérieur due à l'inclinaison pelvienne neutre.
  • La poitrine est ouverte.
  • Les épaules sont en arrière (avec la tête de l'humérus centrée dans l'articulation), et les omoplates sont tirées vers l'arrière et vers l'intérieur (ni en «aileron », ni « pincées » ensemble).
  • Les épaules peuvent être réajustées (légèrement soulevées puis ramenées vers le bas) pour y parvenir.

Points clés pour les asanas avec les bras levés

  • Mūla Bandha et Uḍḍiyāna Bandha sont actifs, mais Jālandhara bandha ne l'est pas.
  • Un engagement supplémentaire vers le bas et une rotation externe des épaules (anatomiquement externes) sont maintenus avant le soulèvement initial du bras et tout au long de l'asana (pour prévenir une blessure de la coiffe des rotateurs). Ceci est accompli en "gardant les aisselles vers le bas, tandis que les bras se lèvent", et "en élargissant les omoplates". Les mains sont tournées vers l'extérieur avant de lever les bras pour éviter les blessures à l'épaule.
  • Bien que le regard soir porté vers le haut, la tête n'est pas "rejetée" en arrière comme si le cou de s'effondrait, mais au contraire, le menton est levé et le cou soutenu et étendu.

Il me reste à traduire les effets et les mises en gardes.... à suivre...

Comments

Popular posts from this blog

Organisez votre propre retraite de Yoga à Bali

Yoga à Bali - Arrivée à North Kuta

10 conseils pour un voyage à Bali